What the Europeans say about David Cameron behind his back

27 Dec

A dialogue, between French President Sarkozy and the head of the French Central Bank.

It’s the day after David Cameron’s now infamous veto and Monsieur Sarkozy goes for a drink with his old friend at the French Central Bank to commiserate the way the negotiations have gone. The evening stretches out as they work their way through a bottle or two of Beaujolais (vintage 2003). They would be smoking, but both are keen joggers and have a run planned the next morning through the Jardin de Tuileries.

 

 

S: Ah, les Anglais!

 

F: Ces monstres de l’humanite, cette nation egoiste et obstinee! Pourquoi est-ce que les avaient refuse notre proposition genereux ?

S : Oui, tout que nous avons demande, c’était le control absolut de tous les regles concernant les impots et les taxes dans les pays d’Europe.

F : Et il n’est les Français qui creent ces regles ; c’est tous les nations ensemble. Malhereusement, les Grecques et l’imbecile qui reste toujours le premier ministre de l’Italie font au moment une partie egale de ce processus. En mon avis il faut que nous mettre les trois parvenus a la porte de la Commission et le Parliament Europeen.

S : Quelle idee fantastique ! Et au meme temps nous pourrions expulser les pays moins importants, les avides peuples de l’ouest d’Europe, qui penetrent notre frontieres et s’installer dans tous les terrains de campaing pittoresque a la Cote de l’Atlantique.

F : Ils sont comme une parasite, une sangsue enorme qui boit le sang de notre monnaie et de notre marche du travail.

S : Si ils sont une grupe de sangsue degutantes, les Anglais sont comme rats qui avaient se concele abord du projet Europeen, et qui sont les premiers a sauter du bateau quand il commence a couler.

F : Non non non, ils sont comme de perroquets irritants, qui imitent tous que les Americains, leurs maitres, dire et faire. ‘Pretty polly have a dollar, I have a dream that all races are born equal, though our socio-economic system cannot provide for equality of opportunity, still less of outcome.’

S: David Cameron est un hamster qui a gorge lui-meme avec les subsidies agriculturelles et les monnaies europeens (pour lesquelles l’Angleterre est formidable en faire les transactions et investissements financiers), et qui demande de plus en plus pour rembourrer ses joues.

F : Eh bien, qu’est-ce que nous pourrions faire ?

S : Le seul solution est de prendre le control total de l’Union Europeen. Faire un coup d’Etat.

F : Mais… nous sommes une democratie historique ! Nous ne creeons pas en la dictature.

S : Alors, une revolution du peuple… le peuple de la France, et peut-etre les allemands et les Belgiques. Madame Merkel etaient toujours tres obligeante, et en plus elle est une dame avec le gout impeccable.

F : En regard des vetements ou les pastels ?

S : Les deux. En plus, nous avons besoin des allemands. Les Français, qui sont les gens les plus intelligents et doues du monde, ne fabriquent beaucoup.

F : En fait, tous que nous fabriquent, c’est le vin et le fromage – et l’occasional robe couture. Lesquels nous vendent a la reste du continent. Les allemands fabriquent les autos, toutes sortes des machines, et meme les relojs que nous utilisons a diviner le temps du jour.

S : Alors, une coalition ? Peut-etre nous somme pas si different du gouvernement anglais…

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: